You really got me fève

Publié le par Gwen

Avec un vrai gros morceau de lardon, le tout assorti d'une recette que je ne me risquerai pas à essayer toute seule... C'est une histoire où il faut faire revenir des trucs qui n'étaient même pas partis, dans un de ces récipients qu'on met sur la cuisinière, ah oui, une casserole, mettre un verre d'eau chaude à un moment crucial sinon après c'est trop tard, laisser mijoter, enfin des tas de manipulations compliquées, en plus je n'ai pas pris de notes. Mais comme je suis bien élevée, j'ai dit merci beaucoup. Mais... c'est normal si c'est tout germé, là ? Ah.

potlatch-11-06-07-002.jpg

Publié dans Potlatch du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Ca fait pas rêver comme plat, m'enfin, ça se mange j'imagine !
Répondre
G
Ben oui, enfin quand on s'y prend à temps pour cuisiner !
M
Mais ça a l'air bon, ça  ! (et en passant, les fèves germées, les Japonais en raffolent. À moins que ce soient les Chinois ? Moi non plus, j'ai pas pris de notes !)
Répondre
M
Normalement tu mets tout ça à cuire dans l'eau bouillante et c'est bon , non ?
Répondre
G
Ah, c'est comme les nouilles alors ?
A
c'est bien ce que je dis : y'a rien de plus simple à faire qu'une lessive !
Répondre
G
Ben, entre le programme court, le 40° coton, le 50° tissus mixtes, le 90° avec prélavage, je ne suis pas si sûre. Mais au moins la machine est livrée avec une notice.
Y
La fève du samedi soir ?
Répondre